La taxe de séjour

La période de perception 2020

du 1er mai au 30 septembre, soit une période de 153 nuitées.

La taxe de séjour s’applique au réel pour tous les types d’hébergements touristiques.

Son montant varie selon le type d’hébergement et son classement.

Le montant est fixe pour les campings, les chambres d’hôtes et les hébergements classés en étoiles. Il est au pourcentage du prix de la nuitée pour les hébergements non classés.

La taxe de séjour est prélevée par l’hébergement à chaque client selon la durée de son séjour, elle doit distinctement figurer sur la facture.

Si le client achète son séjour sur une plateforme numérique et qu’il est facturé par celle-ci, c’est la plateforme qui facture et encaisse la taxe de séjour.

A la fin de la période de perception, en octobre 2020, les propriétaires ou gérants de l’hébergement sont tenus de fournir l’état des encaissements mensuel et l’état récapitulatif avec la déclaration signée (cf. article R. 2333-51 du CGCT).

Cet état récapitulatif doit être accompagné du règlement équivalent.

Elles concernent :

  • les personnes mineures(- de 18 ans)
  • les titulaires d’un contrat de travail saisonnier employés dans la communauté de communes
  • les personnes occupant des locaux dont le loyer est inférieur à un montant que le conseil communautaire détermine (1 € pour 2020)
  • les bénéficiaires d’un hébergement d’urgence ou d’un relogement temporaire

Pour plus de précisions, télécharger la délibération.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×