Expositions

L’espace d’exposition de l’Office de Tourisme Vie et Boulogne a pour vocation de relayer les savoir-faire, l’histoire, le patrimoine (naturel et architectural)… présents sur le territoire à travers l’art mais pas que.

Les expositions présentées sont bien souvent, des regards croisés entre une richesse locale et l’expression artistique (photographie, installation, graphisme, peinture, sculpture…).


Du 06 septembre au 15 octobre, découvrez les découpages de Claire Colin.

Trésors

Trésors est une série de découpages de Claire Colin amorcée lors du premier confinement, envisagée comme un inventaire, une évasion, un voyage. C’est entre les murs de son appartement nantais, qu’elle s’est plongée dans ses couleurs et papiers pour recomposer une Nature dont elle était coupée.

Dans ses compositions, elle invoque les éléments, l’univers marin qui a bercé son enfance, sa faune et sa flore, une Nature tropicale lointaine aux espèces incroyables, aux graphismes et couleurs chatoyantes. Une façon d’inviter également, le public à observer plus attentivement la beauté des espèces et la fragilité de leurs existences.

Les pièces présentées sont des originaux, pièces uniques réalisées à la main par découpages de papiers qu’elle prend soin de teinter, maculer, rythmer.


Du 18 octobre au 03 décembre, immergez-vous dans l’univers de Michel Loup, photographe en eau douce.

À fleur d’eau

Inconsciemment, Michel Loup a toujours été attiré par l’élément liquide. Enfant, il passait des heures au bord des rivières, à chercher des petites bêtes sous les pierres glissantes, et à taquiner les gardons des étangs.

Michel Loup a appris la plongée en mer à l’âge de 20 ans, mais ce n’est pourtant que 15 ans plus tard qu’il s’est glissé dans le lac avec l’idée d’en ramener des images. L’envie lui est venue d’aller voir ce qu’il y avait sous les nénuphars et l’émerveillement fût immédiat. Sous l’eau, il a découvert des paysages fantastiques et des formes insoupçonnées. Enfin débarrassé du dictat de la ligne d’horizon, le photographe paysagiste renoue avec le plaisir du paysage simple, primaire dans ses couleurs et sobre dans ses lignes. Il retrouve le rêve et l’illusion au travers des flous et des reflets. Un nouveau terrain de découverte, vierge et inconnu…

Découvrez dans cette exposition, une série de photographies du monde subaquatique qui peuple les fonds de nos lacs et rivières.

L’eau-delà du miroir

Le lac est paisible. Seule une petite brise, délicate, passagère, lui donne des frissons. De temps à autre, une bulle vient crever la surface de l’eau. L’onde se déploie, lentement. Puis s’enhardit, se renforce. Bousculé, le nénuphar frémit à peine. Il reprend la pose, souverain. Mais d’autres bulles prennent le relais. D’où viennent-elles ? Peut-être d’un brochet en chasse ou d’un ver qui remue la vase. À moins que ce ne soit le souffle de Michel Loup. Silencieux, le photographe vagabonde entre deux eaux. A l’affût de la lumière. La plus belle, la plus incroyable, la plus magique. Celle qui d’un seul rayon viendra illuminer la forêt subaquatique et iriser l’œil de la tanche. Celle qui fera scintiller le banc de perchettes et enflammera les nénuphars.

Texte extrait du livre « A fleur d’eau » (photographies de Michel Loup et textes de Aino Adriaens)

Samedi 22 octobre – de 10h à 12h30 – venez échanger avec les membres de l’association de pêche locale « Brème de la Vie » à l’Office de Tourisme.

Perches communes dans leur environnement © Michel Loup

 


Les autres expositions du moment sur Vie et Boulogne